Témoignages : Laurence

Un petit mail bien peu protocolaire pour exprimer toute ma reconnaissance, je connaissais votre réputation de vendeur de rêve, mais jusqu'à présent ce n'était pour moi qu'un mythe urbain qui semblait surfait et tape à l'oeil.
C'était sans compter sur cette fantastique soirée que j'ai passé hier, bien loin de me douter qu'une de vos limos m'attendait sagement garée sur le trottoir d'une petite ville perdu dans la campagne profonde de la grande couronne parisienne. Et oui, comment aurais-je pu un seul instant imaginer que je me laisserais prendre aussi facilement au jeu et que, en l'espace d'une minute, après avoir surmonté ma surprise, je me suis prise pour Cendrillon le soir du bal. Comment aurais-je pu me douter que les redoutables embouteillages parisiens pouvaient prendre l'apparence de la plus incroyable balade romantique que j'ai jamais faite. Comment aurais-je pu deviner que les plus magnifiques monuments parisiens pouvaient être sublimés quand on les regardent en 16/9ème derrière des vitres fumées. Aujourd'hui, grâce à toi et a l'initiative de mon cher et tendre amour, ce moment, cette soirée, sont inoubliables et je ne peux décrocher de mon visage ce petit rictus de satisfaction qui n'est que le pâle reflet de tout le bonheur qui m'a été donné.
Alors, encore un immense merci à vos incroyables chauffeurs mais surtout continuez à vendre du rêve, c'est du bonheur à l'état pur et le meilleur remède contre la morosité qui devient une fatalité quotidienne.
Je pourrais encore étaler ma satisfaction sur de nombreuses lignes, mais je terminerai sur le seul et unique mot nécessaire : MERCI !

Une admiratrice du 5 mai 2012, jour ou j'ai incarné Cendrillon.

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article